Le suicide est-il un acte de courage ou un acte de faiblesse dans notre monde qui tourne de moins en moins rond

Roserouge Un bip… répondeur… écoute du message… un message court, bref, rempli d’émotion et de tristesse…. Un suicide…

Un message me disant qu’une personne que j’appréciais, s’était suicidée. Une jeune entrepreneur pleine de talent et de professionnalisme dans une branche assez peu banale, implantée près d’Orléans. Un métier original et noble. Un talent est parti, une vie s’est éteinte. Et je me pose une nouvelle fois des questions…

Rare sont celles et ceux qui n’ont pas connu ce drame, cet instant. Je ne parle pas de ce moment qu’on repousse le plus possible, mais qu’on sait qu’il est d’année en année de plus en proche, et auquel inconsciemment on se prépare, un grand oncle, une grand-mère, un parent âgé qui forcément, à un moment donné s’éteindra malheureusement, mais après avoir vécu une vie globalement bien remplie et heureuse pour la plupart…. Non j’évoque bien un moment qui annonce ce qu’on attend le moins. Ce moment auquel personne n’est préparé. Un proche, une connaissance qu’on apprécie,  qui préfère partir loin de ce monde. Rapidement. Brutalement. Dans l’ombre et le silence. Quitter ce monde.  Ce monde dans lequel le suicide tant à se développer. Et c’est ce même monde qu’on appelle un monde de civilisation développée… le 21ème siècle… à l’heure des nouvelles technologies, des satellites, des téléphones portables, d’internet… un monde dans lequel il ne manque plus les moyens de communiquer… mais dans lequel les hommes communiquent de moins en moins… ou du moins autrement… On ne parle plus avec son voisin de palier… mais avec une personne à 3000 km rencontrée sur un groupe de Networking sur FaceBook…

Des questions…

Le suicide est-il un acte de courage ou bien un acte de faiblesse ?

Vous me direz cela dépend des histoires… effectivement, dans le cas de personnes ayant une maladie grave et incurable… on peut largement comprendre leur envie de cesser de continuer de se battre au jour le jour pour un combat de tout façon perdu d’avance. Mais dans le cas de personne étant en pleine santé physique, ayant un job, une vie sociale, une famille …

Ce post n’est un article pour prendre position, loin de moi cette idée. Le sujet est bien trop important à mes yeux. Et je respecte le choix de celles et ceux qui préfèrent…

arrêter là le chemin de leur vie. Soit parce qu’ils estiment que tout ce qu’ils avaient à faire, est accompli, et que la vie continuera telle qu’ils l’ont préparé, soit parce qu’ils ne prennent plus goût à la vie. Une vie pour de plus en plus d’individus considérée comme dure, trop dure.

Profiter des instants présents, être et soutenir les personnes qu’on apprécie le plus, qu’on habite à côté ou à des milliers de kilomètres, dans notre monde, la communication matérielle est facile…. Faut-il encore prendre le temps… Les seuls conseils que je peux donner… profiter des personnes au présent…on ne sait jamais de quoi sont fait les lendemains…

Le suicide est-il un acte de courage ou le suicide est-il plutôt une forme de lâcheté , un acte pour cesser de lutter contre quelque chose ?… Cela dépend des cas. Mais pour certains que j’ai pu connaître, il s’agissait bien d’actes de courage. Des vies entières passées à aider son prochain, à ne pas penser à soi, à faire tous les sacrifices. Et à un moment, pour une précise, concrète, et après coup compréhensible,… l’envie d’arrêter. De tout stopper. L’envie de s’en aller…. Et s’occuper de soi.

Peut on se préparer au suicide d’un proche ?

Non… Il ne faut jamais oublier que chaque personne garde toujours une part de mystère, une petite partie d’elle-même qu’elle ne souhaite pas parler, confier… même pas aux plus proches des proches. L’individu garde et gardera toujours une partie mystérieuse, même infime, au fond de lui-même… . Dur à entendre. Dur à admettre. Mais c’est pourtant la réalité. L’Homme est ainsi fait.

La seule solution pour parer aux suicides ? Tout simplement comme je l’écrivais ci-dessus, il faut profiter à fond des personnes qu’on apprécie. Un mail, un sms, un coup de fil, un resto, une sortie, un repas…. Toutes ces petites choses qui gardent le lien. Et ce ne sont pas forcément les personnes qui sont les plus dynamiques vis-à-vis de l’extérieur, qui sont les moins touchées par le suicide… les apparences sont trompeuses

C’était le cas de cette jeune entrepreneur de talent. Une personne qui va manquer à beaucoup de monde.

Marc Simoncini introduit une nouvelle vision du Capital risque avec Jaina Capital
3 conseils pour les entrepreneurs pour démarrer l'année par Yves Broussoux, président de la CCI du L...
Carte de visite, découvrez l'observatoire de l'innovation des cartes Ultra Design !
#56 Rodrigo Sepulveda - VpodTV - Conseils pour les créateurs d'entreprise
Les 11 fondamentaux pour faire du Networking
Création de Seesmic par Loic Le Meur : un exemple à suivre selon Laurence Parisot
3 conseils par Raphael Boukris pour optimiser sa réussite pour convaincre des Business Angels...
Citations by night

comment closed


Copyright © Fabien Pretre - Mentions légales | Référencement site web Oxyneo