LEWEB3, Energies45.biz, entrepreneurs, et quelques réflexions personnelles nocturnes…

LeWeb3… Une autre vision du monde. En l’espace de quelques jours seulement, j’ai eu l’occasion et la chance de comparer deux mondes vraiment très différents…

Jeudi 06 Décembre, j’ai eu le plaisir d’accueillir pour une avant-conférence Jean Michel Billaut (voir mon podcast) avec Bruno Jacquemin – directeur de la CCI du Loiret, Olivier de Brabois – DG Orléans Technopole Developpement et Pepinieres, quelques membres d’Oxyneo, Hervé Burdin – Directeur Master Veille IAE Université Orléans, Johann Lauthier, Karine Prigent, Emmanuel Lacroix du Club Business 45Miguel Teixera, Laurent Rouault de la Tribune d’Orléans, et d’autres personnes … en mode participatif, et convivial. JMB  nous a fait découvrir quelques aspects importants des retards des entreprises en France, et du problème des mentalités, plutôt 1.0 …

Les thèmes étaient variés : intérêt du très haut débit, les différences fondamentales sur les capitaux-risqueurs, le développement et l’utilisation des réseaux sociaux communautaires en entreprise, entre la France et les Etats-Unis ( cf la Silicon Valley…)

Et le soir même, dans le cadre d’Energies45.biz, avec une tribune de 400 chefs d’entreprise du Loiret, JMB a refait son show. Notre pionnier d’Internet en France n’a pas mâché ses mots, y compris avec les élus présents – Jean-Pierre Sueur Sénateur du Loiret (PS), Olivier Carré Député, et 1er adjoint d’Orléans (UMP), …à qui il a demandé clairement de prendre des initiatives concrètes pour le développement économique du Loiret, …. Notamment en mentionnant le très haut débit, nécessaire pour la croissance, ….. (mais à mon avis, ils préféreront s’occuper de la construction extrêmement coûteuse  d’un second Tramway, plutôt que de rattraper les 70 collectivités françaises qui sont en train de mettre en place un réseau fibre optique en Open Access géré par elles, et reloué aux opérateurs privés.)

L’ensemble des 400 personnes s’est beaucoup amusé des métaphores de Jean-Michel Billaut…. Mais il l’a clairement dit, à de multiples reprises, et à plusieurs chefs d’entreprise  « Mais vous n’y êtes pas, vous êtes encore en 1.0 » … No comment. Je suis d’accord à 100% avec ses remarques.  Ses différentes réflexions sur le sujet 1.0 et 2.0… en disent très long, voir trop long ….

Un fossé, une ou des galaxies d’écart ? Peut-être. A l’heure de la montée du terme NetWorking dans le Loiret, grâce à des initiatives et la forte volonté de la CCI du Loiret et d’initiative comme le Club Business 45, d’agiter tout ce petit monde, je ne suis pas sûr que + de 80% des personnes aient vraiment compris le message, et passe en 2.0… dès le lendemain….

Exemple concret : Combien de sites web d’entreprises du Loiret sont des sites statiques… ayant un référencement dans Google très mauvais, si ce n’est inexistant. Combien de sites statiques qui par essence ne donne pas la possibilité aux clients, prospects, partenaires de s’exprimer, d’échanger avec l’entreprise….  Combien d’entrepreneurs sont prêts à accepter les critiques (constructives) sur un site web ?  Combien sont-ils prêts à échanger sur leurs derniers projets… au lieu de s’isoler et d’essayer de le cacher, en attendant de créer la bonne version XYZB12 de leur produit (pendant ce temps là, d’autres en seront à la version Beta V8 !, et auront déjà seduit la majorité de la cible cliente… ). Combien d’entrepreneurs travaillent-ils leur marketing perso ?

Dans le business,

Il n’y a plus de Grands et de Petits, Il n’y a plus d’Anciens et de Jeunes, ….

Il y a ceux qui vont Vite… et les autres….

Google, Facebook, Price Minister, Dailymotion, YouTube, Six Apart, AuFeminin.com, Netvibes, n’existaient pas il y a 10 ans …

A l’opposé, dans une lointaine galaxie, située réellement dans les Docks, à Paris, s’est déroulé pendant 2 jours, l’évènement web de l’année, largement relayé par les médias nationaux et mondiaux : LE WEB 3, conférence dont l’initiateur est Loic Le Meur. 1800 personnes venues du monde entier, sont venues faire…

. du NetWorking… version 2.0 ! Un évènement extrêmement bien préparé. Grandiose. Une fête du Web, version 2.0. Un lieu unique, pour des personnes échangeant des idées, qui, un peu à l’instar de Google, changeront le monde pour certaines… un jour. Chaudron magique du Web, catalyseur de business angels (pas ceux qui vous renvoient 10 fois refaire votre business plan (FR), mais ceux qui écoutent et si ils voient un interet, meme petit, vous aident à le refaire (US)…), émulateur d’idées, voici quelques termes qui pourraient qualifier LE WEB 3.

Les mots Wifi, 3G, FaceBook, Twitter, Blog, Video on demand, Flickr, Version Beta, Share, Community,  sont naturels pour les participants venant des 4 coins de la planète de LE WEB3….  Contrairement à une partie importante du public d’entrepreneurs du Loiret, présent à Energies 45.Biz. Ca n’enlève en rien à l’initiative de la CCI du Loiret, qui joue à fond son rôle d’agitateur. En espérant, que le message passera….

Beaucoup ne demandent qu’à apprendre ? Certainement, c’est d’ailleurs pour cette raison que je vais me consacrer, dans les semaines à venir, à démocratiser non seulement les blogs d’entreprise,( comme la rencontre BLOG ORLEANS 2007), mais aussi les réseaux sociaux communautaires, le video sharing avec des objectifs commerciaux, le webmarketing perso, et plein d’autres facettes du web… Qui sont de véritables outils pour faire du business development au quotidien…

Pour discuter tous les jours avec des chefs d’entreprise du Loiret et d’ailleurs, il y a énormément de travail à faire…  Il va falloir se retrousser les manches… Et de l’autre côté, il faudra que les entrepreneurs soient à l’écoute… sous peine d’être rattrapés et dépassés par des concurrents qui eux auront été vite, très vite…  Mais je vous en dirais plus dans un prochain billet ou podcast.

Le Web est un formidable outil. A nous de l’exploiter au mieux. Et surtout de rester à l’écoute des évolutions…, de les accepter, de les comprendre, de se les approprier afin de s’en servir au quotidien pour le développement de son entreprise.

Et contrairement aux idées reçues, de nombreuses choses, sont GRATUITES sur le Web. Je suis toujours étonné de voir un nombre d’entreprises payer pour… des choses qui existent gratuitement (exemple typique : les statistiques d’un site web. A ce jour, l’outil Google Analytic se révèle un excellent outil… et qui est gratuit. Alors de grâce, arrêter de payer des dizaines, ou des centaines d’euro par mois…alors que c’est gratuit !!!! )

Le Web est un formidable outil…. Très souvent gratuit… Ce qui vous coûtera, c’est le temps, que vous y passerez… Mais on pourrait faire un comparatif avec le temps passé à faire de la prospection commerciale…1.0 … ( user des semelles… et quelques kilos de plaquettes et cartes de visite). Ca coûte aussi…  Ecrire un article de blog, faire un podcast, faire du réseautage dans FaceBook, ou Viadeo ne coûtent… que le temps qu’on y passe…

Pour un Orléans 2.0, ….. pour des entrepreneurs du Loiret 2.0 ….

Paperblog... Comment se désinscrire ?
Le paradoxe des syndicats français qui font perdre à nos entreprises des centaines de millions d'eur...
La Chine, championne du monde de la censure sur Internet
Création de site internet sur Orléans... Découverte, pratique et drôlerie
La blogosphère citoyennes orléanaise mute … et les élus parlent ! Il est temps d’agir pour un Orléan...
Frayeurs avant le lancement de l'université d'été du MEDEF : trois bombes incendiaires retrouvées su...
Un nouveau rond point à St Pryvé St Mesmin ... et une forme particulière de respect de la nature : l...
La France des Pauvres contre la France des Riches ? Une vision bien étriquée d'Oliver Besancenot !

7 Comments

  1. Proxilog dit :

    L’écart entre les possibilités participatives des outils web d’aujourd’hui, et la réalité du ‘terrain’, est grande ici aussi en Bourgogne.
    J’étais au web3, et le retour à Auxerre me fait réfléchir sur les meilleurs moyens de comblet cet écart … C’est pas gagné 😉
    Les institutionnels (CCI, Chambres des Métiers…) ont des initiatives (par exemple http://www.dijon.cci.fr/fr/le-sens-de-l-action/dijon-ecobiz-4011.jsp ) mais on a parfois le sentiment que ça tourne un peu en rond (les ‘geeks’ sont là, mais les décideurs économiques perçoivent peu la vitesse d’adoption des nouveaux outils par l’utilisateur final…)

  2. de Brabois dit :

    Je crois qu’il y a beaucoup de personnes prêtes à avancer ici. Il faut toujours que certains, précèdent les autres. A nous de nosu prendre en main, sans se lamenter, sans regarder ceux qui ne s’entéressent pas au sujet. Ils viendront toujours à temps.

  3. « Agir en primitif et prévoir en stratège ». Cette devise de René Char s’applique à notre contexte… Actions, actions,.. prenons des initiatives, démontrons inlassablement l’impact par l’exemple,la réussite des uns et des autres… Notre premier Atelier WEB 2.0 orléanais peut s’organiser dès le mardi 8 janvier à 18h30 à l’ECG… partant ?

  4. de Brabois dit :

    A priori partant pour mardi 8 janvier à l’ECG. Nous pourrions aborder l’idée d’une pépinière Web.

  5. BCT dit :

    « mais à mon avis, ils préféreront s’occuper de la construction extrêmement coûteuse d’un second Tramway ».
    Je suis d’accord avec ton exposé sur la nécessité de ces nouvelles technologies. Mais je crois qu’on ne peut pas négliger les deux. Les relations pour les hommes et femmes de cette AgglO et les relations pour les entrepreneurs. Tout est important. Une technologie qui ne serait pas au service de la société ne serait pas d’un grand intérêt. C’est une lapalissade mais c’est bon de la dire.
    Je pense qu’il faut être très clair, si vous voulez que cela aboutisse, sur le « pour quoi faire ? » et sur le « qui paye ? ». Nos élus ont besoin de choses simples, d’exposés simples et de voir l’impact positif dans ces relations et dans la rapidité de résoudre des problèmes. Il faut en définitive démocratiser votre langage être pédagogue et même aller plus loin en montrant le financement.
    Personnellement je suis un peu largué mais je vois bien votre souhait et l’intérêt de la mise en place de ces moyens.
    Vous n’échapperez pas à la dimension humaine. Il faut que les gens se rencontrent. En fait c’est une fusée à plusieurs étages.
    – Les mails ou tout autre messagerie, pour le tout venant,
    – la visio conférence pour ne pas se déplacer (avions,…),
    – et les banques de données en accès libres pour les études,
    – et bien sûr le net pour relier tout ça.
    Tu parles de gratuité, oui mais qui élabore ces systèmes et comment sont-ils rémunérés (la pub ?). Là c’est moi qui pose la question.
    Tu vois je suis un peu largué mais je le redis la dimension humaine est importante.
    Si ces systèmes permettent qud même aux personnes de dialoguer, alors oui.
    Si ces systèmes empêchent l’utilisation du papier à outrance (plaquettes, tu as raison) alors oui,
    Si ces systèmes empêchent les gens de prendre l’avion pour une réunion qui ne sert à rien si ce n’est que de faire un repas et repartir aussitôt, alors oui. A ce titre c’est un peu particulier parce que parfois les rencontres résolvent beaucoup de choses.
    « Combien de sites web d’entreprises du Loiret sont des sites statiques… ayant un référencement dans Google très mauvais, si ce n’est inexistant. ….. ». Cet alinéa est très intéressant et touche bien plus que le monde de l’entreprise…
    Pardon si j’enfonce des portes ouvertes.

  6. Fabien Pretre dit :

    @BCT : Jean Michel Billaut a été à l’initiative de la mise sous fibre à 100% à Pau, la première ville complètement fibrée. A l’époque le coût était de 450E/habitant (mais maintenant on peut descendre à 300E). La collectivité a racheté l’ensemble des réseaux aux opérateurs privés, et a fait ce qu on appelle un système open access. Le coût mensuel pour l’habitant, pour avoir du très très haut débit ( + de 100Mega), est entre 10 et 30E/ mois, soit l’équivalent des prix actuels pour Free, ou Neuf par exemple…
    Le réseau appartient à la collectivité locale, et elles relouent les tuyaux aux opérateurs privés. Bénéfices ? Par exemple, tu peux changer d’opérateur chez toi, en seulement 5 secondes, et autant de fois que tu veux…. !!!! C’est ça la liberté ! Ce qui est très loin d’être le cas à Orléans avec l’opérateur Numericable (anciennement le désastreux Noos)… On ne compte plus le nombre d’habitants orléanais extrêmement mécontents du service…
    L’idée de BILLAUT, c’est que si le grand public, a accès au très haut débit, les habitants, naturellement exploiteront beaucoup plus les possibilités liés au web : téléphonie illimité, visiophonie, e-commerce, téléchargement, création de contenu numérique (photos, video, sites, …), et au final, par ricochet, ça booste les entreprises.
    Une étude du MIT a démontré qu’un pays comme la France, si il était 100% fibré, gagnerait 1 point de croissance …. Ca fait réfléchir !
    Et à Pau, ils se sont rendus comptes, que maintenant il y avait plus d’upload que de download… ce qui veut dire, que les habitants, sont devenus des créateurs de contenu… donc création de valeurs.
    Intéressante piste à creuser….

  7. BCT dit :

    Merci pour les précisions. J’ai tout compris malgré les anglicismes et autres onomatopées…je rigole…mais n’oublie pas « pé da go gie »…là c’était pas mauvais.

Laisser un commentaire


Copyright © Fabien Pretre - Mentions légales | Référencement site web Oxyneo