Arrivée du président Nicolas Sarkozy dans quelques minutes

Pas de pause déjeuner (il n y avait plus rien de toute façon !!! ) , Pleniere=>salle des bloggeurs=> re pleiniere pour attendre l’arrivée dans quelques minutes du président Nicolas Sarkozy à l’université du Medef sur le campus HEC. Un important dispositif de sécurité est en train de se mettre en place très très rapidement… La foule est au rendez vous ! Plus aucune places assises, les personnes ont meme pris des chaises d’autres salles pour les mettre dehors. il regne un brouhaha infernal… le président Nicolas Sarkozy rassemble les foules.. c’est indéniable !

Loiret Eco 24 : Citévolia, le projet catalyseur de compétences de la CCI du Loiret
Un point sur l'avancée des travaux du bâtiment HQE de Wirecom Technologies au Parc du Moulin à Olive...
Signature du contrat pour le lancement du nouveau pôle de compétitivité de la Région Centre : Elasto...
Que vous manquent-ils pour créer votre entreprise ?
Réponse de Frédérique Genty sur mon article concernant la vision de l'entreprise
Google explose ses profits pour le troisième trimestre 2007 : $1,07 milliards !!!
MEDEF LIVE BLOGGING : Présentation par les fondateurs de Dailymotion - Benjamin Bejbaum -et Netvibes...
Début de la conférence "Business Angels" à l'UDEL ( Maison des entreprises du Loiret)

13 Comments

  1. horza dit :

    Sarko rassemble les foules (de patrons) non ??
    Pour ce qu’il a dit pas de quoi casser 3 pattes à un canard, non ? Qu’en pense tu Fabien ??

  2. Fabien Pretre dit :

    Slt Horza ! J’espere qu on va bientot se revoir…pour une République des Blogs N°2 à Orléans le 14 Septembre !… Avant de te répondre… Je tiens à préciser, que mon blog n’est pas un blog politique mais avant tout un blog d’un jeune entrepreneur, qui bosse à peu près entre 12 à 14H par jours… ce qui forcement, tu le comprendras aisément, influence mes pensées… mes critiques, ma façon de voir les choses.
    Pour la réponse : Effectivement la foule lui était plutôt acquise… Mais ça faisait longtemps qu’un président n’avait pas reconnu l’intérêt des entreprises petites et grandes en faisant le déplacement au sein de l’université du medef. Pour avoir été présent toute la journée de jeudi, je peux te dire qu’il n’y avait pas que des patrons, loin de là. Grands patrons, petits patrons, créateurs d’entreprise, responsables, institutionnels, futurs créateurs, étudiants de divers horizon, … enfin un monde assez hétérogène étaient présents, mais je suis d’accord avec toi sur le fait que ce n’est pas représentatif de la France. Mais c’est comme si on disait qu’à l’université d’été des socialistes ce week-end à La Rochelle, il y aurait une vraie représentation de la France. Ca serait faux et archi faux.
    Concernant le discours creux du président Nicolas Sarkozy, as-tu toi-même écouté l’intégralité du discours ????
    Où est ce après avoir lu les blabla ( qui n’ont pas trainé d’ailleurs! ) de certains syndicats, et de certains groupes politiques – ceux qui ne font que critiquer, qui passe 100% de leur temps à critiquer les autres… au lieu de faire avancer les choses.
    Comme je dis souvent : la critique est facile mais l’art est difficile !!!
    De mémoire Sarkozy a dit :
    « Ce sont les travailleurs qui par leurs efforts créent les richesses, et ce sont les entrepreneurs qui par leurs prises de risques et leurs investissements humain et financier créent des emplois…et donc des richesses. »
    Les deux ne vont pas sans l’autre….
    Sarkozy a defendu entre autre les salariés contre les patrons qui abusent, la hausse des salaires, l’entreprenariat, la création d’entreprise, les Pme, l’innovation, la recherche, le pouvoir d’achat, l’ouverture des magasins le dimanche, le capitalisme familial et fustigé les spéculateurs, les parachutes dorés … sans performance, la frilosité des banques qui freinent l’investissement et la croissance ( donc les emplois) des pme, les spéculateurs rapaces des hedge funds type américains (fonds de pensions américain), les différentes formes de dumping, l’inertie de l’administration française.
    Alors as tu écouté entièrement…. le discours ?

  3. BCT dit :

    – C’est le mot foule qui est, je pense, mal choisi. De quelle foule s’agit-il ? et dans quel état est-elle. Est-ce de la fascination ?
    – « un blog d’un jeune entrepreneur, qui bosse à peu près entre 12 à 14H par jours… ». Le fait même de faire un blog en étant jeune entrepreneur en France… vous faites de la politique. Tout est politique. Nous participons tous au fonctionnement de la « Citée ».
    – Préciser que cela fait longtemps qu’un Président « n’avait pas reconnu l’intérêt des entreprises petites et grandes en faisant le déplacement au sein de l’université du medef. » n’est pas très juste. Tous nos Présidents ont toujours souligné l’importance de ces entreprises. Le MEDEF est une organisation syndicale donc il est difficile pour un Président « de tous les français » de privilégier une parmis d’autres.
    – Le discours maintenant. Il faut critiquer. Il y a la critique positive et la négative. C’est normal d’en user. Le Président de tous les français, et c’est bien parce qu’il représente tous les français (même ceux de gauche) qu’il doit faire attention à ce qu’il dit et que nous sommes là pour lui rappeler. C’est vrai qu’il n’a pas dit grand chose. IL ne pouvait que « ratisser large » pour que tout le monde raparte heureux.

  4. Fabien Pretre dit :

    Effectivement le mot « foule » etait certainement mal choisi. Pour la petite histoire… je souhaitais réagir et blogger en live… donc peu de temps pour écrire…et trouver les mots exacts. Pour moi le terme « foule » est synonyme de « quantité importante de personne », ce qui était le cas. Mais je reconnais, qu’un autre terme aurait certainement dû être choisi.
    La politique : on en fait sans en faire. Certainement. Mais concrètement, la France est en retard dans beaucoup de domaines, (et quand on écoute des jeunes entrepreneurs scalers comme Tarik Krim de Netvibes ou Benjamin Bejbaum de Dailymotion, on s’en rend encore plus compte, quand on compare notamment les pôles de compétitivité technologiques français et américains, ou même en Inde). Il faut bouger les lignes. Aujourd’hui Sarkozy est peut être celui qui va faire bouger ces lignes…. Peut être pas…. Mais en tout cas, il aura essayé. Ce n’est pas avec un discours type fleur bleue, qu’on change les mentalités, et qu on fait remonter le pouvoir d’achat, et qu on regagne 1% de croissance… Il faut des actions de terrain, sur la base, très concrètes. Le problème en France, c’est que dès que quelqu’un bouge un peu trop fort les lignes… On lève les bras… en criant ohhhhhhhhhh loup ! Exemple : certains syndicats ont protesté sur l’idée de pouvoir ouvrir les magasins le dimanche… Mais personnellement je dis : pourquoi pas ! Pourquoi serions nous un des seuls pays à s’empêcher d’ouvrir le dimanche ! La liberté de pouvoir faire du shopping en famille le dimanche ne peut être qu une chose positive. Laisser la possibilité aux gens qui le souhaitent d’ouvrir leurs boutiques, et aux salariés de gagner plus ou d’aménager leurs horaires autrement, si ils le souhaitent, …. c’est une très bonne chose.
    Jacques Attali (ancien conseiller de Mitterrand… qui conseille Sarkozy maintenant) dit que « le retard français de croissance est d’abord une affaire culturelle, de mentalités ». Je suis assez d’accord avec ses propos.
    Concernant la Gauche… ce n’est pas faire de la politique que de constater qu’ils sont de plus en plus nombreux, les ténors de la gauche à quitter le bateau ! C’est quand même un constat impressionnant et assez navrant. Les grands dirigeants socialistes ne sont pas représentatifs des jeunes socialistes. Et ne montrent vraiment pas l’exemple. Ca me fait penser à Christophe Grebert http://www.monputeaux.com (qui est socialiste) qui épingle son propre parti : http://www.monputeaux.com/2007/08/on-parle-de-m-1.html. En vrac on pourrait citer, Michel Rocard, Claude Allegre qui ne reprendra pas sa carte du ps, Bernard Kouchner, Eric Besson, Jean-Pierre Jouyet, ou encore Jean-Marie Bockel…. Comment un premier secretaire comme Hollande peut il sereinement rester à son poste, passer ses journées à critiquer, sans amener de réponse constructive, et voir le parti socialiste se disséquer aussi vite sans rien faire (ces seules actions sont « d’exclure » les partants ! Quelle initiative ! Mais est ce que la majorité des socialistes en France sont d’accord avec Hollande…. Je ne le pense pas… )
    Donc en attendant qu’un parti socialiste digne de ce nom, avec des idées novatrices, et prenant en compte la réalité de la mondialisation, de l’économie, du monde entreprenarial,… une ligne de conduite bien définie, et une équipe très soudée, se forme, il va se passer comme le pensent certains ténors socialistes sortant… un bon moment. Alors pour revenir sur mon propos, pourquoi au lieu de critiquer toujours par la négative, les syndicats, l’opposition ne « joueraient –ils pas le jeu » comme le nom de l’universite du medef, avec comme seul objectif : emploi, croissance, pouvoir d’achat.
    Au sein de mon entreprise, je dis souvent : J’accepte toutes les critiques, à une seule condition : trouver moi la solution ! et je serais OK. Critiquer dans le vide n’est pas constructif… et je dirais même que c’est un état d’esprit destructeur.
    Qui n’a jamais rencontré dans une entreprise un salarié passant son temps à critiquer sa direction, à saper le moral des troupes, à casser le rythme de travail… Mais quand on lui propose un poste à responsabilité, afin de mettre en œuvre ses propres idées… il se défile… !!!
    Si on critique, on se doit d’amener des solutions concrètes.

  5. BCT dit :

    Je reprends ton texte, c’est plus facile pour moi. Prends ce que je dis comme une critique positive, j’insiste.
    – La France est en retard dans beaucoup de domaines
    Je suis d’accord et la gauche a un rôle à jouer. Nous nous y préparons. Les pôles de compétitivité technologiques sont un bon exemple. Ces pôles doivent faire parti d’un grand ensemble qui sont directement liés à l ‘éducation et à la formation.
    – Ce n’est pas avec un discours type fleur bleue,… Le problème en France, c’est que dès que quelqu’un bouge un peu trop fort les lignes… On lève les bras… l’idée de pouvoir ouvrir les magasins le dimanche… aux salariés de gagner plus ou d’aménager leurs horaires autrement, si ils le souhaitent, …
    Oui pourquoi pas encore que je considère que cela soit une dérive. A cette dérive s’ajoute l’emploi et les salaires des personnes qui sont employées le dimanche. Ce ne sont pas toujours les mêmes. Il y a beaucoup à dire, n’est-ce pas ?
    Quant au discours fleur bleue c’est un peu fort. Quand le Président partait dans un de ses délires, dont lui seul a le secret, pendant sa campagne électorale, était-il fleur bleue ?
    Je digresse sur « fleur bleue ». Je sais que tu opposes un discours pragmatique (quel beau mot !) au discours de ceux qui voudraient changer le monde parce que ça urge bordel ! Nous allons tous droit dans le mur à la vitesse d’un Sarkosy lancé à pleine vitesse. Nous consommons en France trois fois les ressources de la planète. Les US 6 fois, et nous continuons à parler de pouvoir d’achat, de consommation et rien pour infléchir tout ça et pour le faire évoluer. Je parle bien d’évolution. Soit on commence maintenant, soit on le fait par crises violentes. Je ne veux pas toucher à l’entreprise, je veux travailler avec eux. Les entreprise sont, comme les universités, un formidable lieu de découverte et de création. C’est bien sûr avec la société toute entière qu’on trouvera les solutions.
    Tu vois je crois en l’homme, « l’homo patronus » et « l’homo salarius » … je crois que tout ce beau monde peut travailler ensemble.
    – Jacques Attali s’exprime et tu es d’accord avec ses propos. J’en suis heureux.
    – Concernant la Gauche… les ténors de la gauche quittent le bateau ! C’est quand même un constat impressionnant et assez navrant. Les grands dirigeants socialistes ne sont pas représentatifs des jeunes socialistes.
    Certes il y a un grand coup de balaie à donner mais dans les personnalités que tu cites il est quand même difficile de faire le tri entre les vrais serviteurs de l’Etat et ceux qui courent après le bouchon ou le strapontin avant fermeture. Je ne mettrais pas Michel Rocard dans le même panier…Je dis ça par affection et par admiration.
    – Hollande peut rester à son poste. Il n’est pas à lui seul le parti. Le parti travaille à sa rénovation, il y participe. Je pense qu’il n’est pas bon de lui tailler des croupières. C’est un de nos meilleurs. Il fait un remarquable travail d’apaisement et de rassemblement. Il faut connaître le boulot de premier secrétaire et le fonctionnement du parti pour juger.
    – La réalité de la mondialisation, de l’économie, du monde entreprenarial,..?
    En ce qui concerne le PS je pense qu’il faut entendre ce qu’il a dit pendant la campagne électorale et avoir l’honnêteté de dire que le programme de la candidate était somme toute aussi cohérent. Nous savons toi et moi pourquoi Ségolène a perdu. Ce n’est pas seulement une histoire de « 1500 euros… ». Je viens de voir le relais 4 fois 100, la finale. Les Jamaïcains ont perdu à cause de leurs relais. Le dernier relayeur, le plus puissant, disait « si nous n’avions pas raté les relais on aurait gagné et battu le record du monde ». C’est bête comme réflexion mais c’est vrai. Tout simplement vrai. Pour notre candidate il y avait cohérence d’ensemble et surtout beaucoup de liens. Je pense notamment à la petite enfance et à l’ensemble de la société mobilisé autour. Je pense à l’ensemble de l’enseignement et de la recherche rénovés et en lien direct avec l’industrie. Je pense à l’accompagnement, aux parcours professionnels. Je pense enfin au patronat et aux syndicats motivés ensemble pour que l’entreprise reste en compétition. Quand tu parles de syndicat, certes il y a un état d’esprit à faire évoluer mais dans bien des secteurs il est déjà renouvelé. Les syndicats lorsqu’ils sont représentatifs de l’entreprise deviennent des forces de propositions et des collaborateurs. Tu le sais bien.
    – Critiquer dans le vide n’est pas constructif… Qui n’a jamais rencontré dans une entreprise un salarié passant son temps à critiquer sa direction, à saper le moral des troupes, à casser le rythme de travail… Mais quand on lui propose un poste à responsabilité, afin de mettre en œuvre ses propres idées… il se défile… !!!
    C’est vrai. Cela peut arriver, mais peut être que le patronat doit penser le syndicalisme autrement et le prendre comme un partenaire et non comme une officine au fond à droite près du placard à balaies. Tu sais très bien que les mêmes histoires existent du côté des directions. Tout n’est pas aussi « fleur bleue» de ce côté-ci

  6. GABRIELLE dit :

    Tout simplement parce que notre Nico national ne pouvait pas faire autrement que d’y être. Il ne sait pas faire autrement que d’être partout. Sinon, Fabien, félicitations pour ta « petite entreprise qui ne connaît pas la crise ». Reste que, regarde bien les amis de notre bon président : les plus branchés du moment, Bolloré, Leclerc et reste sur terre… Epluche aussi les « réussites » de son frère… Tu n’es pas eux et ne sera jamais eux, l’Ami du Prez. Tu es ce dont il a besoin, un chef d’entreprise qui se défonce en silence. C’est ta façon de gagner qui me plaît. J’en fus… Mais comme toi je vais payer le cadeau fiscal qui s’adresse à qui ? pas toi… Pourtant, je pourrai… Je m’appelle Gabrielle… Ah Que Coucou !…

  7. Fabien Pretre dit :

    BCT> Merci pour ce commentaire bien détaillé et constructif. Petit question : Te rendras-tu à la République Des Blogs sur Orleans le 14 Sept ?
    et
    Gabrielle > Idem… :)))) ???

  8. BCT dit :

    Je ne sais pas encore ? A+

  9. GABRIELLE dit :

    Fabien : Bien sûr que j’y serai avec un ami Libre…
    BCT, je compte sur toi, notre bon phisolophe de gauche qui se prépare… Tu nous diras à quoi…. 😉

  10. Fabien Pretre dit :

    BCT>
    Lu dans les news ce jour :
    « François Hollande a égratigné au passage la commission sur la relance de la croissance présidée par Jacques Attali, ancien conseiller de François Mitterrand.
    « On nous annonce une commission de la croissance, ça il fallait y songer! Comment relever la croissance? Créer une commission! Une loi c’était difficile! », a-t-il plaisanté.
    « Dans cette commission (…) on a eu recours à un psychiatre (le psychanalyste Boris Cyrulnik Ndlr) On a dit: ‘le seul problème de la France, c’est qu’elle n’est pas gaie’, alors avec un peu de psychiatrie peut-être que la relance sera là! », a poursuivi l’économiste de formation. « On ne peut pas fonder une stratégie de croissance simplement en rendant plus gais les Français », a-t-il conclu. »
    Hollande est continuellement dans la critique… A croire qu il ne sait faire que ça ! Tout ce que fait le gouvernement fait y compris les membres issus de la gauche, … il critique !
    Apres Lang, il s’en prend même à Jacques Attali ! Impressionnant ce Hollande ! Vivement qu’une nouvelle génération arrive au PS, et que certains du PS qui se cramponnent au pupitre partent… Ce n’est aidé le PS, que de garder un tel phénomène au premier poste du PS. Le PS mérite mieux, beaucoup mieux ! Et ce n’est pas en le gardant, que le PS réussira à gagner contre la droite…
    Hollande dit aussi : « « Je connais tous les défauts du Parti socialiste: les divisions artificielles, les positionnements de circonstance, les compétitions d’orientations qui ne recouvrent qu’allégeances personnelles (…) Je vous le dis franchement, il faut en finir avec tout cela si nous voulons en finir avec la droite », a martelé François Hollande. »
    Il annonce cela à La Rochelle, alors qu’il est lui-même avec Ségolène Royal, un très très mauvais exemple …
    Je trouve ça dommage, car de nombreux socialistes, et jeunes socialistes ont de très bonnes idées…. Mais ne verront pas le jour tant que les gros éléphants s’agrippent au pouvoir….

  11. BCT dit :

    Hollande est notre meilleure arme contre la morosité. Je suis allé le voir une fois et il a beaucoup d’humour. Il en faut. Certes cela ne fait pas tout mais il en faut. La critique ? Je l’ai déjà dit il en faut aussi. Elle peut être constructive. Ton compte rendu est très parcellaire. Qu’a-t-il dit réèllement ? J’attends le C/R complet et je serais objectif. Je ne le vois pas dans la critique systématique. Je crois qu’il répond en général avec justesse. Le fait est qu’il ne faut être bouche bée devant les propositions de ce gouvernement. Déjà que le parlement est trop silencieux. Que reste-il ? Le Canard enchaîné pour le microcosme français et le courrier international pour avoir une idée de ce que pense l’univers de notre pays ?
    Et puis entre nosu c’est vrai que c’est drôle. Quand vous voulez enterrer un problème…créez un groupe de travail ou une commission… c’est connu. Prendre Boris C. pour cette commission ? Je le connais bien, cet homme est une merveille…Est-ce sa place ? Est-ce que la France doit être résiliante ?
    Quand aux jeunes socialistes ils sont prêts. Ils ont besoin de Hollande et de Ségolène et de bien d’autres. Hollande et Ségolène sont dans l’action et la réflexion et c’est ce qui compte à mes yeux. Le reste, les ragots ne t’interessent pas et moi non plus ils ne m’interessent pas.
    Merci pour ton commentaire. A+

  12. Fabien Pretre dit :

    Bon commentaire, je serai presque convaincu. Espérons que les élephants laissent un peu plus de place aux nouvelles générations, qui, elles, ont plein de bonnes idées, et des idées qui collent à la réalité.

  13. BCT dit :

    C’est tout ce qu’on espère.

Laisser un commentaire


Copyright © Fabien Pretre - Mentions légales | Référencement site web Oxyneo