Centre Capital Développement et Création & Croissance Centre en conférence à l’UDEL à Orléans

Voici l’article en entier tiré du blog d’Oxyneo et rédigé par Mathieu FOUCHER qui m’a accompagné lors de la conférence sur les Business Angels à l’ UDEL.

"Voici un rendez-vous que j’attendais depuis quelques temps : la conférence « Business Angels » à l’UDEL. Ce Jeudi 24 Mai, Fabien PRETRE et moi-même nous sommes donc rendus à l’Union des Entreprises du Loiret avec une certaine impatience et la grande envie de mieux comprendre le monde mystérieux des Business Angels. Pour rappel, un Business Angels ( Investisseur Providentiel en français) est souvent un entrepreneur ou un manager ayant réussi et passionné par l’entreprenariat, qui va donc apporter des fonds à une société en phase de démarrage ou de croissance, en échange d’une participation dans le capital (généralement de 20 à 30%). Durant quelques années, généralement de 5 à 7 ans, le business angel va également apporter son expérience et son réseau relationnel aux créateurs d’entreprise, puis cède ses parts pour se retirer, en réalisant si possible une plus-value, et ainsi financer d’autres projets.

La conférence a débutée par la présentation de Centre Capital Développement et de Création & Croissance Centre par Jean Louis LEMARCHAND. On aura relevé que la société Centre Capital Développement, constituée en S.A. possède un capital de 11 millions d’euros,  et réalise des prises de participation entre 80 K€ et 500 K€. Au-delà, l’entreprise devra faire appel à des fonds de capital-risque. Enfin, 40% des opérations réalisées par C.C.D. sont des …

LBO (Leverage Buy-Out = rachat avec effet de levier). Centre Capital Développement intervient donc dans des sociétés déjà bien développées et qui cherchent à grossir encore, soit via l’investissement, soit en rachetant d’autres entreprises (croissance externe).

Mr LEMARCHAND a également présenté la société  Création et Croissance Centre, SAS au capital de 715 K€ et qui intervient pour des montants inférieurs (entre 20 K€ et 80 K€) pour accompagner les créations, premiers développement ou reprise d’entreprise.

Le deuxième intervenant, Jean Emmanuel RENELIER représentait Val de France Angels, dont il est le président. Cette association crée en Novembre 2006 intervient dans des projets plus petits (jusqu’à environ 20 K€) et concerne davantage les entreprises en phase de création ou connaissant un premier développement. L’association est adhérente du réseau national France ANGELS, et bénéficie de diverses subventions de la quasi-totalité des collectivités. Mr RENELIER a insisté sur l’éthique des business angels (qu’il a opposés aux « business vautours » !) qui sont des investisseurs avec une réelle volonté de développer économiquement leur région.

Les points clefs que je retiendrai de ces interventions :
-Prise de participation minoritaire du capital (maximum 30%)

-Capitaux patients (5 à 7 ans) et sortie non contractuelle ; la sortie est négociée entre l’investisseur et l’entreprise au fur et à mesure de l’aventure. Au contraire, d’une banque, rien n’est précisément défini et figé.

-Le gain est aléatoire : les investisseurs ne demandent pas de dividendes et réalisent leur gain à la revente. Pour mutualiser le risque, les investisseurs se regroupent sur chaque projet validé par une des sociétés d’investissement (Création & Croissance Centre, Centre Capital Développement) ou par l’association Val de France Angels.

– L’accompagnement : le business angel intervient comme un véritable partenaire. Il fait bénéficier à l’entreprise de son expérience de l’entreprenariat et du monde des affaires et agit véritablement dans l’intérêt de l’entreprise.

– La mise de départ : Chacun peut devenir Business Angel sans avoir nécessairement fait fortune. Il est ainsi possible de devenir investisseur providentiel pour une dizaine de milliers d’euros. (Voilà quelque chose qui n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd !)

Après quelques questions plus ou moins pertinentes, la conférence se terminait, me laissant un peu sur ma faim, car je m’attendais à davantage d’exemples, et d’explications concrètes sur la procédure. Il s’agissait en fait d’un rendez-vous de présentations de la part de ces sociétés et de cette association, officiants en région Centre, qui aura eu le mérite de bien rappeler certains points, et nous aura permis de prendre les coordonnées de ces business angels dont on risque de reparler ;-)…

Voeux Vidéo : exemple de Dix-Katre avec Karine Toussaint, un Dijon 2.0 !
Bebloom et Wirecom Technologies dans le Top 100 des entreprises d’avenir en France
Orleans en tête des créations d'entreprises sur les six premiers mois de l'année selon Infogreffe
Création de Seesmic par Loic Le Meur : un exemple à suivre selon Laurence Parisot
Le Hub Business 41 sur Viadeo dynamise la rencontre des entreprises en organisant un salon / rencont...
Un jeune entrepreneur d'Orléans invité à l'Université d'été du MEDEF "Jouer le Jeu" en tan...
Visite de Google France par Loic Le Meur
Créations d’entreprises : record battu !

Laisser un commentaire


Copyright © Fabien Pretre - Mentions légales | Référencement site web Oxyneo